Guide pratique pour l’achat de vos lunettes publié à l’intention des consommateurs

Bien sûr, il n’est pas facile de choisir des lunettes! Votre optométriste est bien placé pour le savoir!

Choisir une monture qui nous donnera satisfaction, confort, et belle allure… n’est certes pas une chose facile.

Savoir quel genre de lentilles nous avons besoin : avec ou sans double-foyers, foyers progressifs, traitement anti-égratignures, traitement anti-reflets, traitement contre les rayons ultraviolets, tout cela est-il nécessaire? Est-ce que ce sera une monture de plastique ou de métal? Combien cela va-t-il coûter? Quels sont les choix appropriés? Qui peut nous conseiller adéquatement? Au secours!

Face à toutes ces inquiétudes et puisque certaines publicités tapageuses sont souvent trompeuses ou difficiles à saisir, l’Association des Optométristes du Québec a décidé d’aider et de conseiller les consommateurs lorsqu’ils veulent acheter des lunettes…
*** Les règles à suivre ***

Règle 1
LOGO Faites affaire avec quelqu’un en qui vous avez confiance. Si vous n’allez pas chez le même optométriste, demandez aux gens autour de vous; ils sauront sans doute vous référer à quelqu’un de confiance.

Règle 2
LOGO Notez quelque part vos plaintes et vos symptômes visuels, quand ils apparaissent et depuis quand. Cela vous facilitera la tâche quand votre optométriste vous posera des questions. Notez aussi les questions spécifiques que vous voulez lui poser.

Règle 3
LOGO Il vous faut bien identifier vos besoins. La première chose à faire avant d’acheter vos lunettes est une évaluation de vos critères de sélection : utilisation de vos lunettes, deuxième paire (En ai-je vraiment besoin? Vaut-il mieux deux paires de moindre qualité qu’une seule paire de qualité?), est-ce que ce sera une lunette-mode ou une lunette classique? Quelles sont les caractéristiques dont vous avez besoin? etc.

Règle 4
Si vous faites un travail particulier (par exemple, travail à un ordinateur) ou si vous avez des loisirs qui demandent une vision particulière, il faut en aviser l’optométriste afin qu’il puisse vous examiner en conséquence.

Règle 5
Demandez si une modification dans la puissance de vos lunettes est requise et si vous devez absolument changer de prescription. Parfois, une variation minime ne requiert pas nécessairement un changement. Si vous êtes dans le doute, demander à voir la différence : l’optométriste pourra vous la montrer à l’aide de petites lentilles d’essai.

Règle 6
LE PRIX. Méfiez-vous des rabais miraculeux « 2 pour 1 ». Le plus souvent, vous avez un produit discontinué, difficile à ajuster ou de qualité douteuse. Faites-vous une idée du prix que vous voulez payer et parlez-en à votre optométriste.

Règle 7
Il faut poser des questions sur les produits, les traitements, les caractéristiques de ce que l’on vous propose. Demandez s’il y a des alternatives moins chères qui répondront quand même à vos besoins.

Règle 8
Si quelqu’un vous offre un produit ou un traitement et que vous voulez plus d’informations, demandez qu’on vous montre un échantillon de ce produit ou de ce traitement ou s’il y a de la documentation disponible à ce sujet.

Règle 9
Si vous avez obtenu votre ordonnance à un endroit et que vous achetez vos lunettes à un autre endroit, demandez QUI vous garantit satisfaction. Devrez-vous débourser encore si le travail doit être repris?

Règle 10
Si vous doutez de ce que l’on veut vous vendre, vérifiez ailleurs pour en avoir le coeur net, que ce soit au niveau des prix ou des caractéristiques de vos lunettes.
LES COMPOSANTES IMPORTANTES DES LUNETTES

Voici diverses informations générales sur les montures et les lentilles pour vous aider à mieux choisir ce qui vous convient.

La monture
Votre monture doit être de qualité et bien adaptée à votre visage. Le choix d’une monture ne doit pas être fait à la légère. Elle doit aussi être solide. Assurez-vous de ne pas acheter une monture discontinuée ou qui le sera bientôt. À moins que vous vouliez payer vraiment moins cher et qu’il vous importe peu que les pièces ne soient plus disponibles.

Les lentilles
Les lentilles peuvent être faites de trois matériaux.

En verre (lentilles minérales)
Elles sont de moins en moins prescrites, car elles ne sont pas entièrement sécuritaires. Afin de les rendre quelque peu plus sécuritaires, on doit les traiter pour augmenter leur résistance à l’impact (trempe thermique ou chimique), mais elles demeurent moins sécuritaires que celles de plastique ou de polycarbonate. En aucun cas le verre peut être « incassable ». Dans le cas de prescriptions importantes, les lentilles amincies vont être plus esthétiques.

En matière plastique (lentilles organiques)
Elles sont beaucoup plus résistantes et beaucoup moins lourdes que les lentilles de verre. Aujourd’hui, plus de 80 % des prescriptions sont faites de matière organique. Par contre, elles se rayent plus facilement et doivent être passées sous l’eau du robinet avant d’être essuyées. Des lentilles amincies sont aussi disponibles en plastique.

En polycarbonate
Le polycarbonate est une nouvelle matière qui a pour propriété d’être la plus résistante aux chocs. Par contre, les lentilles se rayent plus facilement. Ces lentilles doivent avoir un traitement anti-égratignures. Le polycarbonate est 10 % plus mince que le verre et 15 % plus mince que le plastique. Il possède aussi l’avantage d’absorber tous les rayons ultraviolets jusqu’à 380 nanomètres.

Les teintes
Afin de contrer les éblouissements, on peut faire teinter les lentilles. Les verres en plastique offrent une plus grande variété de teintes. Par contre, les couleurs grises et brunes sont les plus recommandées pour les lunettes solaires.

Le traitement anti-égratignures
Utilisé avec les lentilles de plastique et de polycarbonate, c’est le traitement qui permet de rendre la surface plus résistance aux abrasions.

Le traitement anti-reflets
Ce traitement va réduire les réflexions causées par les lumières; cela en fait un verre plus esthétique. De plus, ce traitement augmente la quantité de lumière qui passe à travers la lentille ophtalmique.

Les lentilles photochromiques. Depuis les années ’60, les lentilles qui teintent selon l’intensité de la lumière sont disponibles en verre. Depuis peu, les lentilles de plastique peuvent aussi avoir cette caractéristique. Mais elles sont plus onéreuses que les lentilles de verre.

Les lentilles polarisées
Les lentilles polarisées contiennent un filtre qui élimine les réflexions dues aux surfaces réfléchissantes telles la neige, l’eau, la route, etc. Ces lentilles sont avantageuses pour les individus qui font du bateau, les automobilistes, les skieurs.

Le traitement contre les rayons ultraviolets
Puisque la plupart des lentilles, teintées ou non, ont une absorption inadéquate entre 300 et 400 nanomètres, on appose un traitement de surface qui contient des absorbants de rayons ultraviolets Cela peut se faire par simple trempage des lentilles.

(Source : Association des Optométristes du Québec)